J’ai lu | « L’ours » de Claire Cameron

couv59936349Titre original : The bear

Auteur : Claire Cameron

Editions : Kéro

Sortie : 2016

Genre : Contemporain

Pages : 285

Synopsis : « Anna, 5 ans, et son petit frère Stick campent avec leurs parents dans un parc naturel sauvage lorsqu’ils sont surpris en pleine nuit par ce que la petite fille confond avec un gros chien. Le lendemain, Anna découvre qu’elle et Stick sont désormais seuls, et que c’est à elle, la « grande », qu’il incombe de protéger son frère. Débute alors pour les deux enfants isolés une dangereuse errance… »

D’origine canadienne, Claire Cameron est journaliste et romancière. Alors qu’elle aime l’écriture, la nature est aussi une grande passion à ses yeux. Elle publie un premier roman « The line painter »publié par Harper Collins Canada en 2007. En 2014, son second roman « The bear », tiré de faits réels, fut publié par Little Brown & Compagny aux USA. 


J’ai voulu découvrir ce roman grâce à la simplicité du titre et de la couverture. Bien que ces derniers dévoilent en quelque sorte l’intrigue, j’ai tout de même voulu le lire. Je ne vais pas vous mentir : mon avis est (un peu) mitigé. Bien que l’histoire est poignante et splendide, il y a des choses qui m’ont plu et d’autres un peu moins.

J’apprécie énormément le fait que l’auteur s’inspire de faits réels en y rajoutant les deux enfants. Il s’agit plutôt d’une idée basique, pourtant j’ai trouvé cela poignant pour l’hommage fait à ses deux personnes réellement décédées dans un parc naturel sauvage. Du moins, je l’ai vécu comme tel.

Dés les premières lignes, l’auteur nous invite à découvrir Anna, son frère et ses parents dans un milieu sauvage, mais où j’ai, tout de même, pu ressentir de l’amour. Il n’y a pas de surprise au fait que les parents meurent (j’espère que tu l’avais compris). Cependant, les mots que l’auteur choisit pour Anna, petite fille de cinq ans,  face à cet abandon incompréhensible sont incroyablement poignants et me donnaient l’impression de vivre ce qu’Anna vivait. 

La narration enfantine d’Anna est agréable au début, mais devient petit à petit agaçante et lourde à lire. Mais d’un autre côté, j’ai été plus que ravie à ce sujet. Pourquoi ? Parce que l’auteur reste fidèle à l’âge d’Anna et n’essaye pas de la prétendre une jeune adolescente de dix ou onze ans maintenant qu’elle doit s’occuper de son petit frère, Stick. Malheureusement, j’ai eu difficile à m’attacher à Anna ou encore plus à son frère, Stick. Je pense tout simplement que la différence d’âge entre eux et moi est tellement large que je ne peux pas faire autrement. Par contre, cela ne m’a pas empêché de vouloir passer entre les pages afin de leur prendre la main et de les rassurer, les guider vers un endroit sécurisé et adapté à des enfants de leur âge. 

Ce qui m’a le plus ennuyé dans l’écriture est la structure peu espacée. Je m’explique : Anna raconte son histoire puis soudainement, elle effectue un flashback sans espace quelconque. Au début, ce fut très lourd puisque je me perdais entre le passé et le présent. Au fil des pages, j’ai su faire la différence. Par moment, il m’arrivait également de lire des phrases longues de cinq ou six lignes dans lesquelles je me perdais à ne plus savoir d’où je venais. Je dois vous avouer que je me demande si le problème est la traduction française ou moi… Dommage! 

En conclusion, je vous conseille cette lecture extrêmement touchante et que l’on n’oublie pas facilement malgré une écriture lourde par moment. Ma note finale est : 16/20. ☆

 

Publicités

4 réflexions sur “J’ai lu | « L’ours » de Claire Cameron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s