Chronique | « Les carnets de Cerise : Le zoo pétrifié (T1) » de Joris Chamblain & Aurélie Neyret

couv39251118Auteurs : Joris Chamblain & Aurélie Neyret

Editions : Soleil (Collection Métamorphose)

Sortie : 2012

Genre : Bande-dessinée, jeunesse

Pages : 76

Synopsis :  « Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »


Sincèrement, ne vous attendez pas à une grande chronique, mais cette découverte méritait une chronique, tout comme les tomes suivants d’ailleurs. J’ai mis longtemps à me procurer le premier tome à cause du prix (presque seize euros) Ayant trouvé les trois premiers tomes pour la belle petite somme de dix euros, j’ai sauté le pas et comment dire ? Aucune regret (autant d’avoir attendu que de les avoir déniché) !!

Dés les premières lignes, grâce au commencement de son journal intime, Cerise se présente elle et son entourage : sa maman, ses deux meilleures amies, Madame Desjardins. Certes, l’écriture du journal est très simple et amusant, mais cela rend le personnage encore plus attachant et proche. Ce qu’elle dessine sur les côtés, pour remplir le vide, rend son journal intime davantage personnel et très agréable à lire.

Le personnage de Cerise est quelqu’un à qui on peut se référencer à son âge : ne pas écouter sa maman, persévérer dans la quête d’un mystère, avoir des ami(e)s proches comme les deux doigts de la main. Les auteurs ont réussi à ne pas la rendre enfantine, comme je le craignais au départ. Pour ce qui est des autres personnages, je les décortiquerai davantage dans les autres chroniques.

J’ai une question aux auteurs : Les clins d’œil à Ratatatouille et Harry Potter étaient-ils volontaires ? Parce que j’ai trouvé quelques similitudes physiques entre Rémy & Rémy (Ratatatouille) ainsi que Madame Desjardins & McGonagall (Harry Potter) ou encore Michel Anger & Michel-Ange (le peintre) . En tout cas, ce n’était pas pour me déplaire !

Au niveau de l’intrigue, elle pourrait paraître banale au premier abord, mais je l’ai trouvé bien amené et pas si facile que ça. La manière dont c’est écrit rend la lecture addictive. L’idée de zoo pétrifié est simplement gigantesque ! La morale de cette histoire est de ne pas juger les gens sans les connaître davantage. Parfois, des rappels de ce genre sont utiles. 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas trouvé une bande-dessinée belle de la première page à la dernière, autant par la mise en page que le contenu. On voit tout de suite qu’il y a eu un énorme travail derrière grâce à l’apport de photographie, d’articles, de dessins « enfantins ». Les planches sont une pure merveille, les illustrations rendent l’histoire réelle, comme si elle se déroulait sous nos yeux à l’instant-même de la lecture. La toute dernière page avec une question de Cerise : « Tu veux bien m’aider à dessiner des animaux sur ce mur ? » est un côté assez éducatif qui manque par moment de nos jours ; super initiative ! 

Si tu en as l’occasion (et j’espère que tu l’auras) de découvrir cette série BD, je te dis fonce. Ne pense pas que cela peut être enfantin car ça ne l’est pas. Elle en vaut sacrément le détour. Ma note est : 18/20 ☆

Publicités

7 réflexions sur “Chronique | « Les carnets de Cerise : Le zoo pétrifié (T1) » de Joris Chamblain & Aurélie Neyret

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s