Chronique | « Le livre qui rendait fou d’amour » de Catherine Choupin

couv35528181

Auteur : Catherine Choupin

Editions : Librinova

Sortie : 2016

Genre : Romance

Pages : 191 (ebook)

Synopsis :  « « Ce prénom me rappela le maître de l’étrange et me fit frissonner. Edgar Poe avait décrit un tableau enchanté dans « Le portrait ovale ». N’avais-je pas affaire, moi aussi, à un livre enchanté, qui insufflait la vie et l’amour à ceux qui le lisaient ? » Lénore constate que l’un de ses romans ensorcelle inéluctablement les lecteurs. Edgar, qui fait partie des nombreuses victimes, prend plusieurs identités successives sur Facebook pour tenter de se faire aimer en retour. La fatalité qui pèse sur l’ouvrage maudit prend alors un tour inattendu. »


Je remercie Anaïs de la maison d’édition Librinova  pour m’avoir contactée par e-mail pour un partenariat. En plus de cela, je ne connaissais pas l’auteur donc ça m’a permis de la découvrir. 

Malgré que le résumé me tentait bien, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire car je ne savais pas où me situer. En y réfléchissant, je pense que le problème a été l’écriture de l’auteur au premier abord. Plus le plus grand plaisir de la lecture, ce dérangement a complètement disparu au bout de trois courts chapitres. 

En dehors de ce début un peu « difficile », je trouve que le style d’écriture l’auteur est simple, fluide et très agréable à lire. Catherine Choupin a une manière particulière de transporter son lecteur dans son récit. Elle mêle la fiction et la réalité à merveille, surtout que l’histoire est remplie de clins d’oeil surprenants. 

« L’amoureux ne donne plus le même sens aux mots que les autres. »

Les références permettent au lecteur d’élargir ses connaissances et de s’intéresser aux oeuvres citées. Cependant, il est dommage que les oeuvres soient uniquement mises à la fin du récit, mais la mise en page est bien faite pour finir. 

Dans cette romance, deux belles âmes, deux coeurs attendent la personne idéale. Ne comprenant pas l’ensorcellement de ses romans, l’écrivaine Lénore est quelqu’un d’humain et qui semble proche de ses lecteurs. Décrite comme une sublime femme, elle a pourtant beaucoup de mal avec les hommes. Quant à lui, Edgar aux yeux verts, lecteur assidu et très cultivé, est le genre de gars à prendre plusieurs profils sur Facebook afin de séduire une femme. Cette dernière idée ne m’a pas plu puisque je n’aime pas les gens manipulateurs, mais son amour autant accrocheur envers Lénore est incroyable. Leur relation naissante est vraiment mignonne à lire.  

« Mais la principale caractéristique des gens cultivés est d’avoir conscience de l’infinité des mondes de la culture et de se sentir tout petits au fur à mesure que leur savoir grandit. »

Malgré qu’on reste en surface, j’ai passé un bon moment. Cette petite romance m’a fait sortir de ma zone de confort, et ce n’est pas désagréable. Ma note finale est de 17/20 ☆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s