J’ai lu | « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

20799951

.

Mary Ann Shaffer & Annie Barrows
________________

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates
________________

Historique__ __411 pages__  __Editions 10/18

.

throwback-thursday-1

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais…

 

throwback-thursday-8

Récemment atterri dans ma pile à lire lors de mon voyage parisien, on peut dire qu’il n’a pas fait long feu puisque son contenu m’intriguait énormément ! En ayant lu le résumé en diagonal, je me suis plongée dans cette lecture sans réellement savoir de quoi il parlait, et tant mieux ! 

Ca faisait bien deux ans que je n’avais pas lu de roman épistolaire et il me fut quelques pages pour me ré-habituer à cette forme de lecture que j’aime tant. Après avoir lu deux ou trois lettres, j’ai été absorbée par ce que Juliet Ashton, son entourage et les habitants de Guernesey avaient à (se) raconter.

Grâce à la simplicité de narration, les auteur(e)s ont réussi à m’intégrer dans la vie après-guerre où la reprise d’une vie normale est douloureuse et difficile. Que sont devenues toutes les personnes ayant été emportées ?  

On peut dire que j’ai entièrement savourée l’idée d’une lettre inconnue venant chambouler notre écrivaine anglaise en manque d’inspiration et les liens qui se sont tissés peu à peu avec les membres du cercle littéraire. Les révélations, les non-dits, leurs vies ; tout cela m’a charmé. La séparation en deux parties a rendu le récit très captivant ! 

❝  Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à  Guernesey. Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecture idéal. ❞ 

Scindé en deux parties bien distinctes, le récit nous dévoile petit à petit des personnages qui sont, à la fois, identiques et différents. L’écrivaine, Juliet Ashton, est une jeune femme à qui je me suis très attachée et en qui, j’avais la confiance absolue. Peu importe à qui elle s’adressait, je me sentais en bonne compagnie et à ma place. La liaison qu’elle avait avec Sophie & Sidney est très belle ; ces derniers étaient deux personnages très importants à ses yeux et cela se ressentait. Plutôt atypique comme personnage, Dawsey est compliqué  à savoir si on l’apprécie ou non ; spécialement quand il s’éloigne de Juliet et des autres de Guernesey. Même si j’ai eu un peu de mal au début avec Kit, une enfant de la guerre et fille d’Elizabeth, je suis tombée à amoureuse des liens qu’elle a créé avec Juliet. 

Cependant, la fin m’a un peu déçue… Non seulement par la précipitation des événements, mais également la tournure de ces derniers. Cela m’a semblé trop facile et logique. 

La combinaison de l’historique et de l’épistolaire m’a grandement rendue heureuse ! Malgré la fin un peu décevante à mes yeux, ça n’enlève rien à la beauté de ce récit et au fait qu’il doit être lu de tous.  Une très chouette découverte que je recommande, sans aucune hésitation ! 

17/20

.

 

Publicités

3 réflexions sur “J’ai lu | « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s