J’ai lu | « COMME UN FRÈRE » de Françoise Jay

41dprrdcfxl-_sx195_

.

Françoise Jay
________________

Comme un frère
________________

Contemporain, jeunesse ◊  147 pages    Editions Bayard

.
.

throwback-thursday-1

Lorenzo et Gaspard, 18 et 19 ans, se lient d’amitié dans la chambre d’hôpital qu’ils partagent, après avoir survécu, pour l’un à un accident de moto, pour l’autre à ce qui paraît être une tentative de suicide. Avant de se connaître, un monde les séparait : Lorenzo, apprenti menuisier, vit dans une une famille nombreuse d’origine italienne, au milieu de six soeurs, plus chaleureuses les unes que les autres et une mère qui élève seule sa petite tribu depuis la mort de son mari. Gaspard, lui, vient d’un milieu très bourgeois, dont la rigidité lui pèse. Il est étudiant en maths spé pour répondre aux exigences de ses parents, alors qu’il rêve de liberté et de théâtre… A l’hôpital, c’est une vraie fraternité qui naît entre les deux garçons. Au fil des conversations et des confessions partagées, les projets d’avenir ne tardent pas à se dessiner et les plans à s’échafauder.

throwback-thursday-8

Acheté début du mois, j’ai effectué cette lecture dans le cadre du week-end à lire suite à sa belle couverture et son résumé sympathique.

C’était la première fois que je découvrais l’auteure et son écriture. Je l’ai trouvée simple et plutôt agréable. Cependant, je pense que Françoise Jay aurait pu approfondir davantage le thème « principal »… D’un côté, j’ai eu l’impression qu’elle souhaitait vraiment aborder ce sujet, mais d’un autre côté, je l’ai sentie un peu bloquée.

❝ Laisse-les couler ces larmes, Lorenzo. Elles sont là parce que tu ne les as pas laissées couler quand il est mort. Si tu les retiens, elles te rongeront toute ta vie. Et elles t’empêcheront de vivre.

Pour ce qui est des personnages, j’ai beaucoup apprécié leur compagnie durant ces pages, car ils sont décrits comme de vrais adolescents avec des soucis réels et non stéréotypés. L’amitié qui se crée dans cet hôpital, un endroit pas très joyeux, est très belle et assez marrante à découvrir. Lorenzo

La fin m’a réellement laissé sur ma faim à cause de cette précipitation qui n’est pas lieu d’être. J’aurais préféré avec une centaine de page en plus pour connaître l’après-hôpital. Dommage !

En conclusion, ce fut une bonne lecture, mais qui aurait mérité plus de page et de l’approfondissement. Une petite touche drôle m’a beaucoup fait sourire! 

16/20

Publicités

4 réflexions sur “J’ai lu | « COMME UN FRÈRE » de Françoise Jay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s