Chronique | “Carnet de routes” de Marie Lopez 📖

Carnet-de-routes

Marie Lopez
________________

Carnet de routes
________________

Contemporain   258 pages    Editions Anne Carrière

.

throwback-thursday-1

Une étudiante en architecture, une youtubeuse, un jeune homme trop tranquille nommé Marco, un moniteur d’auto-école et un professeur d’université… Cinq personnages aux destins dissemblables vont former un groupe hétéroclite et fantasque à la faveur du permis de conduire.

Tandis que trois générations se mêlent et s’apprivoisent, une camaraderie surprenante grandit entre les candidats ; chacun va se livrer aux autres bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Le passé, les doutes, les regrets, les espérances s’invitent dans l’habitacle de la voiture à doubles commandes.

Leurs différences les poussent à reconsidérer leurs choix et les horizons qu’ils s’étaient fixés. Et le danger de ressortir de l’expérience juste un peu plus perdu qu’avant est bien réel… Mais voici que surgit l’extraordinaire et que s’offre à eux un chemin bien éloigné des codes et des panneaux de signalisation.

throwback-thursday-8

N’ayant pas lu son premier roman #EnjoyMarie étant donné qu’il ne me correspondait pas. Par contre, ce dernier paru m’intriguait par son principe de fiction comme Marie Lopez le décrivait. 

Pour moi, ce premier roman (et donc, fictionnel) manque de peps. J’ai trouvé le fond de l’histoire très intéressant, mais l’absence d’un fil rouge bien distinct a eu raison de moi aux environs de la moitié. Au début, l’écriture était plutôt poétique ce qui m’a facilement permis de me familiariser avec celle-ci, cependant, après un certain stade, j’ai eu l’impression (et je pense qu’il ne s’agit pas que d’une impression) que Marie Lopez se perdait dans son histoire.

Quant aux personnages, j’ai eu énormément de mal à m’y attacher. Charlie, la youtubeuse, est la seule que j’ai pu convenablement imaginer car j’y ai retrouvé des points connus de EnjoyPhoenix, mais aussi des choses inconnues que je juge.  Pour Élé, j’ai eu beaucoup de mal à m’identifier à elle ou tout simplement à m’accrocher à elle sûrement parce qu’elle m’était désagréable et trop pleureuse. Après ces deux filles, il y a trois garçons Marco que j’ai trouvé trop peu exploité et Gaspard & Antoine qui ont été trop exploités et trop larmoyants… 

❝ Tu as tort de ne pas y croire. Moi, c’est ce que j’aime dans l’amour : il nous rend capables de tout faire, le pire comme le meilleur. Mais si l’on fait un pas de côté et qu’on a le goût des nuances, on voit que l’amour nous offre surtout des milliers d’histoires. Je veux croire à toutes ces situations improbables qu’aucun livre ne suffirait à répertorier.❞

En dehors de ces points assez négatifs, je tenais à noter la présence de belles thématiques, mais qui manquaient de profondeur. Je pense sincèrement que ce premier roman aurait pu être meilleur s’il avait été davantage complet. 

En conclusion, c’est un roman qui s’est avéré une grosse déception pour moi à cause de l’absence de fil rouge et de l’histoire décousue. 2/5 ⭐️

 

P.S : Étant absente du 23 juin au 9 juillet inclus pour cause de vacances, je répondrai à tous vos commentaires dés mon retour! N’hésitez pas à me suivre sur Instagram & Twitter où je donnerai (sûrement) plus de nouvelles. Prenez soin de vous, à bientôt! 😘

Publicités

3 réflexions sur “Chronique | “Carnet de routes” de Marie Lopez 📖

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s