J’ai lu | “Autre-Monde, tome 4 : Entropia” de Maxime Chattam 📖

couv50783279

Maxime Chattam
________________

Autre-Monde, tome 4 : Entropia
________________

Fantastique, jeunesse   422 pages    Editions Le Livre de Poche

{Tome 1Tome 2Tome 3 • Tome 5 • Tome 6 • Tome 7}

throwback-thursday-1

La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s’est vraiment passé.

throwback-thursday-8

Deux mois après la lecture du tome précédent, j’avais très envie de retourner dans cet Autre-Monde que j’apprécie énormément, en particulier lorsque j’ai acheté ce quatrième tome. 

Plus j’avance dans la saga, plus mon avis est similaire au fil des tomes et je m’en excuse. A nouveau, Maxime Chattam réussit à merveille à nous replonger là où il nous a laissé à la fin du premier cycle. 

Avant de me rappeler que ce tome introduisait le deuxième cycle, j’ai légèrement trouvé le début un peu lent, mais une fois dedans, j’ai compris que la « lenteur » allait promettre quelque chose de génial. En effet, ce tome est dans la lignée des tomes précédents, voire plus sombre. 

J’ai surtout compris que l’essentiel n’était pas de trouver comment vivre tous les jours, mais le savoir tous les jours pourquoi on vit.

Maintenant, parlons un peu spoilers… Au nombre de deux, j’ai besoin d’exprimer mon point de vue sur certaines choses qui m’ont dérangées. Si tu comptes lire le livre, je te conseille d’aller juste après le « !!! fin spoilers !!! ».

!!! DEBUT SPOILERS !!!

 

J’ai particulièrement apprécié le fait que l’auteur s’intéresse énormément à l’entité du continent américain et qui nous informe d’un côté sombre qui rend l’Autre-Monde moins sûr pour les Pans qu’ils ne le pensaient. 

Malgré qu’on aime des personnages, l’auteur n’hésite pas à les tuer et à rendre leur mort très émouvante sans y passer un pâté. Reposez en paix courageux personnages, en particulier Amy avec qui j’ai beaucoup apprécié découvrir le carnage du nord !

Les Tourmenteurs sont simplement horribles et me font les mêmes sensations que les détraqueurs dans Harry Potter.

!!! FIN SPOILERS !!!

Si tu n’as pas lu les spoilers, sache que Maxime Chattam  poursuit dans quelque chose de lourd et de très complet qui nous permet d’être à fond. Entre surprise, angoisse, ce second cycle commence de manière très intéressante ! 

En conclusion, ce quatrième tome est dans la continuité des précédents et annonce une suite incroyable que je vais m’empresser de lire. 17/20 🌟

J’ignore si Dieu existe, mais je sais que l’important est d’avoir ses propres convictions, et de vivre en harmonie avec elles.

J’ai lu | “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une” de Raphaëlle Giordano 📖

ta vie commence

Raphaëlle Giordano
________________

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une
________________

Développement personnel, contemporain   220 pages    Editions France Loisirs

throwback-thursday-1

Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer… Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

throwback-thursday-8

Voulant quelque chose de léger après deux lectures en anglais, j’ai pensé que ce roman était une bonne idée, et par la même occasion, la découverte d’une plume inconnue. 

Lorsque j’ai commencé ma lecture, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Etonnamment, je me suis vite prise à la lecture et à la découverte de la routinologie au début. Plus j’avançais dans ma lecture, plus j’étais agacée. 

Pourquoi l’étais-je ? Pour la simple et bonne raison que le personnage principal, Camille, est énervante et beaucoup trop idéaliste à mon goût. Je ne sais pas si c’est dû à une exagération fait exprès ou pas. Elle veut que tout soit parfait dans sa vie, mais désolée, Camille : rien n’est parfait. 

❝ Aujourd’hui est un cadeau. C’est pour ça qu’on l’appelle « le présent ». 

Cependant, j’ai particulièrement apprécié les moments où Claude, le routinologue, partageait ses petits conseils pour le développement personnel. Ça fait, à la fois, réfléchir et relaxer. 

En conclusion, cette lecture a été pour moi une épreuve de sagesse et d’acceptation de soi avec Camille que je n’ai pas supporté un seul instant. Un point positif pour la partie du développement personnel. 15/20 🌟

 

P.S : Je m’excuse pour cette (très) courte chronique, mais j’en ai dis le principal.

J’ai lu| « Two by Two » de Nicholas Sparks 📖

couv48304975

Nicholas Sparks
________________

Two by Two
________________

Contemporain   485 pages    Grand Central Publishing

throwback-thursday-1

À trente-deux ans, Russel Green a une vie de rêve : une carrière brillante dans la publicité, une maison sublime à Charlotte en Caroline du Nord, une adorable petite fille de six ans et surtout une femme exceptionnelle, Vivianne, qui est le centre de son monde. Mais cette merveilleuse façade se craquèle le jour où Vivianne part soudainement et qu’il perd son travail. Désarmé, Russel doit apprendre à composer avec sa nouvelle existence et à élever seul sa fille, devenant pour elle tour à tour chauffeur, cuisinier, infirmier, compagnon de jeu… Submergé de chagrin, il se jette dans ce combat quotidien. L’amour inconditionnel qui le lie à sa fille lui redonnera-t-il goût à la vie ?

throwback-thursday-8

Après une lecture en anglais, j’avais très envie de poursuivre mon chemin, alors je me suis dis “pourquoi pas continuer avec une valeur sûre ?” Comme vous l’aurez compris (et surtout, comme je vous le répète), il s’agit évidemment de notre grand Nicholas Sparks.

Je ne vais pas vous mentir que durant les premiers chapitres, j’étais absolument perdue car je n’ai pas immédiatement su faire la différence entre les flash-back et le présent. Cependant, une fois cette technique saisie, j’ai réussi à rentrer dans l’histoire – disons au bout d’une centaine de page puisque les chapitres sont plutôt longs. C’est pour cette raison que j’ai eu un sacré moment de doute : où est mon auteur à valeur sûre ?

Heureusement, j’ai (un peu) persévéré parce que j’ai compris au cours de ma lecture que les détails que nous donnais Nicholas Sparks étaient (très) utiles à la compréhension du cheminement des événements. 

❝  Guilt, in other words, isn’t always wasted. It can keep us
from making the same mistake twice. ❞

Concernant les personnages, j’ai décidé de vous en révéler très peu afin que vous ayez envie de découvrir l’entourage complet de ce père qui du jour au lendemain se retrouve à élever sa fille tout seul. Personnage principal, Russel, à qui on souhaite tenir la main tout au long du récit afin qu’il ne se sente pas seul. Ce personnage m’a énormément touchée par sa capacité à contrôler tout ce quotidien qui se craque de jour en jour. Il a une force mentale incroyable et est très inspirant. Il est d’ailleurs un excellent père et modèle pour sa petite fille London. Épouse de notre héros, Vivianne, est la raison pour laquelle j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal. Alors qu’elle est une excellente mère pour London, elle est cependant une femme humainement exécrable. Ses réflexions désagréables, sa possessivité, ses absences ont cassés son mariage. Je pense qu’elle fait partie des personnages fictifs que je déteste le plus. Fille coincée entre un mariage rompu, London est une enfant de six ans pour qui on a de l’affection. J’ai particulièrement apprécié le fait que ses parents la laisse un peu plus longtemps dans l’innocence sinon, elle aurait grandi trop vite selon moi. 

Au fil des pages, cette lecture est devenu petit à petit une famille que je n’avais tout simplement pas envie de quitter. Abordant des sujets très importants tels que le divorce, la famille, la maladie et l’amour, Nicholas Sparks réussit avec beaucoup de simplicité à nous transporter dans le quotidien bouleversé de Russel Green et surtout, à nous attacher à lui au point de ne plus vouloir le lâcher.

Pour conclure, cette lecture a commencé un peu difficilement, mais a su me convaincre au fil des jours et des lignes pour se finaliser sur un coup de coeur en larmes, à mon plus grand bonheur. ♡

throwback-thursday-7

❝  Remind yourself that you’re not your emotions. ❞

J’ai lu | « Carnet de routes » de Marie Lopez 📖

Carnet-de-routes

Marie Lopez
________________

Carnet de routes
________________

Contemporain   258 pages    Editions Anne Carrière

.

throwback-thursday-1

Une étudiante en architecture, une youtubeuse, un jeune homme trop tranquille nommé Marco, un moniteur d’auto-école et un professeur d’université… Cinq personnages aux destins dissemblables vont former un groupe hétéroclite et fantasque à la faveur du permis de conduire.

Tandis que trois générations se mêlent et s’apprivoisent, une camaraderie surprenante grandit entre les candidats ; chacun va se livrer aux autres bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Le passé, les doutes, les regrets, les espérances s’invitent dans l’habitacle de la voiture à doubles commandes.

Leurs différences les poussent à reconsidérer leurs choix et les horizons qu’ils s’étaient fixés. Et le danger de ressortir de l’expérience juste un peu plus perdu qu’avant est bien réel… Mais voici que surgit l’extraordinaire et que s’offre à eux un chemin bien éloigné des codes et des panneaux de signalisation.

throwback-thursday-8

N’ayant pas lu son premier roman #EnjoyMarie étant donné qu’il ne me correspondait pas. Par contre, ce dernier paru m’intriguait par son principe de fiction comme Marie Lopez le décrivait. 

Pour moi, ce premier roman (et donc, fictionnel) manque de peps. J’ai trouvé le fond de l’histoire très intéressant, mais l’absence d’un fil rouge bien distinct a eu raison de moi aux environs de la moitié. Au début, l’écriture était plutôt poétique ce qui m’a facilement permis de me familiariser avec celle-ci, cependant, après un certain stade, j’ai eu l’impression (et je pense qu’il ne s’agit pas que d’une impression) que Marie Lopez se perdait dans son histoire.

Quant aux personnages, j’ai eu énormément de mal à m’y attacher. Charlie, la youtubeuse, est la seule que j’ai pu convenablement imaginer car j’y ai retrouvé des points connus de EnjoyPhoenix, mais aussi des choses inconnues que je juge.  Pour Élé, j’ai eu beaucoup de mal à m’identifier à elle ou tout simplement à m’accrocher à elle sûrement parce qu’elle m’était désagréable et trop pleureuse. Après ces deux filles, il y a trois garçons Marco que j’ai trouvé trop peu exploité et Gaspard & Antoine qui ont été trop exploités et trop larmoyants… 

❝ Tu as tort de ne pas y croire. Moi, c’est ce que j’aime dans l’amour : il nous rend capables de tout faire, le pire comme le meilleur. Mais si l’on fait un pas de côté et qu’on a le goût des nuances, on voit que l’amour nous offre surtout des milliers d’histoires. Je veux croire à toutes ces situations improbables qu’aucun livre ne suffirait à répertorier.❞

En dehors de ces points assez négatifs, je tenais à noter la présence de belles thématiques, mais qui manquaient de profondeur. Je pense sincèrement que ce premier roman aurait pu être meilleur s’il avait été davantage complet. 

En conclusion, c’est un roman qui s’est avéré une grosse déception pour moi à cause de l’absence de fil rouge et de l’histoire décousue. 2/5 ⭐️

 

P.S : Étant absente du 23 juin au 9 juillet inclus pour cause de vacances, je répondrai à tous vos commentaires dés mon retour! N’hésitez pas à me suivre sur Instagram & Twitter où je donnerai (sûrement) plus de nouvelles. Prenez soin de vous, à bientôt! 😘

J’ai lu | « The Inexplicable Logic of my Life » de Benjamin Alire Saenz 📖

couv68949082

Benjamin Alire Saenz
________________

The Inexplicable Logic of my Life
________________

Jeunesse ◊  464 pages    Editions Clarion Books

.

throwback-thursday-1

{FR} Sal a eu l’habitude de savoir que sa place était avec son père adoptif gay, leur famille mexico-américaine aimante, et sa meilleure amie, Samantha. Mais, c’est la dernière année, et soudain, Sal lance des coups, remet tout en question et réalise qu’il ne se reconnait plus. Si Sal n’est pas ce qu’il pensait être, qui est-il ? 

{EN} Sal used to know his place with his adoptive gay father, their loving Mexican-American family, and his best friend, Samantha. But it’s senior year, and suddenly Sal is throwing punches, questioning everything, and realizing he no longer knows himself. If Sal’s not who he thought he was, who is he?

throwback-thursday-8

Après avoir lu et surtout, adoré le fameux Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de cet auteur, je ne pouvais que me pencher sur ce nouveau venu (merci papa & maman pour ce cadeau d’anniversaire!) ! Étant trop impatience pour la vf, je n’ai pas hésité une seule seconde à le lire en vo. 

Dés les premières lignes, Monsieur Benjamin Alire Saenz m’a directement séduite par sa très belle plume et ce fut un plaisir de découvrir enfin un de ses écrits en langue originale. 

Pour ce qui est des personnages, je les ai tous appréciés et chacun à leur manière, avec leurs qualités et leurs défauts. Salvador, ou Sal pour les intimes, est un jeune garçon avec qui on ne pourrait que bien s’entendre. Il est d’une bonté et d’une bienveillance incroyable. Son père, Vincente, est une sublime personne à qui on raconterait sa vie et qui saurait nous remonter le moral rien qu’avec sa présence. Samantha, ou Sam, est la meilleure amie de Sal avec qui j’ai eu un peu de mal au départ, mais au fil des pages, j’ai beaucoup apprécié son amitié avec le jeune garçon. Evidemment, il y a encore d’autres personnages que je souhaite que vous découvriez par vous-même car chacun d’eux mérite que l’on pose nos yeux sur les lignes les concernants.

❝ (…) People aren’t like books – they’re not like books at all. Books make sense. People don’t. You know, like life. All these things happen, and they’re not connected. I mean, they are and they’re not, and it’s not as if my life or your life – it’s not as if our lives have this plot, you know ? It’s not like that. I mean, like some people say, we’re born, we live and then we die. Yeah, well, so fucking what ? That doesn’t say anything, does it ?❞

En plus de la belle évolution des personnages, l’auteur nous parle de plusieurs sujets comme la famille, la mort et son deuil, la vie, l’amour et bien d’autres, avec beaucoup de délicatesse et de sincérité. On voit que les mots ont été choisis avec justesse et rendent ce roman rempli de sublimes citations.

En conclusion, cette lecture a été un coup de coeur pour ses nombreux thèmes abordés, ses personnages très attachants et pour la plume originale de Benjamin Alire Saenz qui est juste sublime ! A découvrir sans aucune hésitation. ♡

throwback-thursday-7

J’ai lu | « Une flamme pour l’amour » de Nicholas Sparks

couv5258082
.

Nicholas Sparks
________________

Une flamme pour l’amour / Le tournant de la vie
________________

Romance ◊  339 pages    Editions France Loisirs

.
.

throwback-thursday-1

La vie de Miles semble s’être arrêtée depuis la mort de sa femme, tuée par un chauffard dont la police a perdu toutes traces. S’il s’accroche, c’est pour Jonah, son jeune fils, et parce qu’il s’est juré de retrouver le coupable. Meurtrie par son récent divorce, Sarah réapprend doucement à vivre en exerçant son métier d’institutrice. Elle se prend d’affection pour Jonah et… d’amour pour Miles. Mais un terrible secret menace ce nouveau bonheur. Un secret qui forcera Sarah à faire un choix déchirant.

throwback-thursday-8

 Après plusieurs romans avec quasiment le même genre, j’avais très envie de légèreté et surtout d’amour. Pour cela, Nicholas Sparks reste toujours l’auteur vers lequel je me tourne, une valeur sûre.

Bien que j’adore beaucoup l’auteur, je savais pertinemment bien que cette lecture ne serait pas un coup de coeur, et j’avais raison. Nicholas Sparks nous plonge dans une petite famille détruite par le décès de la maman, Missy Ryan. 

Durant cette histoire, on suit principalement Miles Ryan, le père veuf élevant Jonah, un enfant d’une petite dizaine d’année. J’ai trouvé ce personnage psychologiquement très profond et agréable à suivre dans sa « nouvelle » vie de personne veuve. L’amour qu’il évoque pour son fils est sublime. Sarah, l’institutrice de Jonah et aussi future petite-amie de Miles, est une femme très douce à qui on s’identifie d’une manière aussi naturelle que ça puisse l’être. Pour éviter de vous révéler l’identité du chauffard, je l’appellerai comme tel. Avant même de commencer le roman, j’avais déjà une petite idée de qu’il pouvait s’agir et mes intuitions étaient plutôt bonnes. Bien que ça soit un meurtrier, de manière involontaire, ses paroles à propos cette fameuse nuit sont très touchantes. J’ai eu énormément de peine. 

❝ Quand commence réellement une histoire ? Rares sont les moments dont nous pouvons dire avec un certain recul : c’est alors que tout a commencé. Il arrive pourtant que le destin croise notre chemin et déclenche une série d’événements à l’issue imprévisible. ❞

Un point positif dans cette lecture est le moins de vue du chauffard en question. Grâce à ses chapitres qui lui sont consacrés, ça nous permet de le connaître petit à petit et à se poser la question « qui est-ce chauffard ? ». 

C’est une histoire très intéressante et qui montre jusqu’où une personne serait prête à aller pour connaître la vérité sur un cas comme celui de Missy. Heureusement, Miles a un entourage qui veille sur lui et qui le ramène à la réalité. 

En conclusion, c’était une très belle histoire, mais qui est loin d’être ma favorite de Mr Sparks. Pour moi, ce n’est pas une romance, et ça ne laisse pas indifférent grâce au beau questionnement en fond.

16/20

J’ai lu | « AUTRE MONDE, TOME 3 : LE COEUR DE LA TERRE » de Maxime Chattam

couv75344231
.

Maxime Chattam
________________

Autre Monde, tome 3 : Le Coeur de la Terre
________________

Fantastique, jeunesse ◊  494 pages    Editions Le Livre de Poche

{Tome 1Tome 2Tome 4 • Tome 5 • Tome 6 • Tome 7}

.
.

throwback-thursday-1

Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

throwback-thursday-8Reçu à l’occasion de mes vingt-trois bougies par Marie (ou Book & Co) que je remercie, je me suis ruée dessus, seulement quelques semaines après avoir lu le tome 2. Oups, la faiblesse ! 

Je me rends compte que mon avis est plutôt similaire à celui du second tome. De nouveau, Maxime Chattam nous raconte les événements à travers ses trois protagonistes est de manière bien distincte, sans nous perdre une seconde. Les risques que prennent Matt, Ambre et Tobias sont au-dessus de mes forces, et je les admire énormément pour cela. C’était d’ailleurs très agréable de retrouver cet Alliance des Trois. 

Un autre point positif pour cette suite est l’apparition « d’anciens » personnages sur le devant de la scène pour les connaître davantage, voire les apprécier. A ce propos, l’auteur joue très bien sur les émotions des protagonistes sans les rendre trop niais ; il y a un juste milieu équilibré.

❝ Quels que soient la vie, le contexte, Matt se demanda s’il ne pouvait en être autrement : vivre, c’était affronter des problèmes, résoudre des dilemmes ; vivre était une forme de combat. ❞

Dans ce tome, nous avons droit à beaucoup de réponses à des questions étant restées en suspens. Des révélations assez étonnantes et parfois fâcheuses. L’auteur manie très bien l’effet de surprise en le mélangeant à une petite déception.

Maintenant, parlons un peu spoilers… Au nombre de deux, j’ai besoin d’exprimer mon point de vue sur certaines choses qui m’ont dérangées. Si tu comptes lire le livre, je te conseille d’aller juste après le « !!! fin spoilers !!! ».

!!! DEBUT SPOILERS !!!

Donc, Malronce & Raupéroden ne sont rien d’autres que les parents de Matt Carter ? Je vous avoue que ce dévoilement m’a un peu laissée sur ma faim au début, car je me t’attendais à quelque chose de plus spectaculaire. Je suis perdue à ce niveau… 

Un nouvel aspect positif pour la bataille entre les Pans & les Cyniks qui était sanglante et remplie d’action ! J’avais une belle représentation grâce aux descriptions de l’auteur qui était ni de trop ni trop peu. 

 

!!! FIN SPOILERS !!!

Si tu n’as pas lu les spoilers, sache que Maxime Chattam nous livre quelque chose de lourd, mais aussi un peu attendu à mes yeux. Pourtant, c’était une suite dans la lignée parfaite du précédent tome entre méfiance, responsabilité, révélation et carnage. 

En conclusion, ce troisième tome et la fin du premier cycle, est gigantesque et rebondissant. Malgré qu’une révélation m’a laissée sur ma fin, j’ai tout de même beaucoup apprécié ! 

17/20